Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azeffoun... la coquette
  • Azeffoun... la coquette
  • : Azeffoun, cette petite ville littorale de kabylie, connue pour la beauté de ses paysages et la sympathie de ses habitants, Azeffoun est aussi connue à travers ses enfant artistes et écrivains qui on beaucoup donner à la culture algériènne.
  • Contact

Recherche

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:20

 

 

La ville côtière d’Azeffoun, verra son paysage urbain redynamisé par la réalisation d’une ville nouvelle en chantier depuis l’année dernière.

 

chantier_Tifrest.jpg

Inscrite en 2005 et s’étalant sur 37 hectares, Tifrest  puisque c’est d’elle dont il s’agit, englobe deux POS (plan d’occupation du sol). Cette nouvelle cité située au sud  du chef-lieu portera la ville d’Azeffoun de 6000  à 15 000 habitants. L’étude initiale a été révisée en 2010. Des équipements non pris en charge dans la première mouture y ont été inclus : Un réservoir d’eau de 500 m³, des bâtisses en R+3 revues en R+5. Des poches d’habitations individuelles transformées en habitations collectives. De plus, la nouvelle étude a ajouté un CEM et une crèche communale. A savoir que le nouvel hôpital de 60 lits, ouvert récemment, fait partie du périmètre urbain de cette ville nouvelle, tout comme la structure de la Protection Civile.

Ces équipements sont tous d’ailleurs fonctionnels. La liste n’est pas close, puisque s’ajoutent une école primaire, un lycée, une salle omnisports, une agence Sonalgaz et une subdivision agricole. Côté habitat, il en ressort que plusieurs programmes sont lancés simultanément. Le type LSP tient la part du lion en totalisant quelque 661 unités. Le quota du logement social ne dépasse pas les 372 unités. D’après un bilan exhaustif dressé par le premier responsable de la municipalité, à savoir M. Ouali, le taux d’avancement est de 60% pour le LSP et seulement de 30% pour les logements OPGI. Vers la fin de l’année en cours, il est attendu la livraison de 200 logements dans la formule LSP.


Le programme de 74 logements enregistre un grand retard : 5% de réalisation Les acquéreurs, qui ont payé des avances, sont désespérés par cet état de fait. Une telle situation intenable n’a pas laissé indifférent M. Ouali qui a alerté le wali de Tizi Ouzou lors du  passage de ce dernier dans les communes du nord de la wilaya. A cet effet, d’après le maire,  le wali a promis la tenue prochainement d’une réunion consacrée exclusivement à l’état des lieux de la ville nouvelle de Tifrest.
Une occasion pour faire accélérer ces projets qui piétinent. S’agissant de la voirie et réseaux divers (VRD), les entreprises sont sur place Concernant l’assainissement et l’alimentation en eau potable, les entreprises sont à 70% du taux d’avancement.  Pour le réseau du téléphone fixe, rien de concret n’est parvenu au bureau du maire. A rappeler qu’on peut accéder à cette ville à partir de la RN 24.

Vu son exigüité, son élargissement est une nécessité. On peut également emprunter le CW 158 qui mène vers Yakourene. Plus tard, pour désengorger la ville, une route en deux fois deux voies, longeant Oued Tifrest est déjà envisagée. Une enveloppe de 240 millions de DA a été dégagée pour les besoins de cette opération.
Les responsables locaux espèrent le démarrage immédiat des travaux souterrains pour permettre le lancement des travaux superficiels ; les trottoirs, les avaloirs, mais surtout le bitumage des voies. 

 

Source : Smaïl Ouguerroudj / Elwatan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rachid 03/03/2016 18:14

rachedi Kamel et les autorités locale et départemental sont les plus corompus de la willaya ils s'arangent sur le dos des acquéreurs c'est a ces dernier de s'organiser et a demander leurs droits par la force puiceque la justice la justice est absente si non pourquoi attendre le pourissement de la situation

anasser 10/09/2015 21:27

Désarroi et déception total pour un projet d'état doit disons.

Anonyme 16/08/2015 16:53

les 120 logements LSP de TIFREST réalisé par le promoteur RACHEDI KAMEL depuis l'année 2006 n'ont pus être terminés à ce jours, le taux d'avancement des travaux n'a pas encore atteint les 60%.Malgré cet état des lieux les autorités local et de Wilaya n'ont initié aucune action pour y remédié ni même l’inquiété,de ce fait nous les acquéreurs des ces logements avons décidé d'agir par les voies légale afin et mettre terme a cette indifférence et combien même l'obligé a terminé les travaux dans les plus brefs délais