Imposante marche pour dénoncer le terrorisme

Publié le 11 Août 2013

Article 1 :

Plus d'un millier de personnes ont pris part ce dimanche 11 août à la marche populaire organisée à Azeffoun, à 65 km au nord-est de Tizi Ouzou, pour dénoncer le terrorisme, après la mort mardi dernier de trois policiers dans un attentat.

"Non à l'impunité", "Oui à la vigilance citoyenne", "Halte au terrorisme", "La Kabylie refuse le chantage", sont les principaux mots d'ordre scandés par les marcheurs.

La marche s’est ébranlée à 10h du siège de la mairie jusqu'à la daïra d'Azeffoun. Les manifestants ont effectué une halte devant le domicile de l'un des policiers assassinés pour observer une minute de silence à sa mémoire. La foule s'est dispersée dans le calme devant le siège de la daïra après avoir rendu hommage aux policiers tués et appelé l'État à redoubler d'efforts pour venir à bout des sanguinaires terroristes qui sèment la terreur dans la région.

La marche a eu lieu sur fond d'une grève générale massivement suivie par les commerçants de la ville qui ont baissé le rideau, et aussi par toutes les institutions publiques qui ont également fermé leurs portes.

Mardi dernier, trois policiers avaient été tués par balles à bout portant sur la route du nouvel hôpital d'Azeffoun par un groupe terroriste. L’un des assaillants avait été abattu lors de la riposte des policiers.

Source : TSA / le 11/09/2013

Article 2

Des milliers de citoyens ont pris part, ce dimanche, 11 août, à une marche contre le terrorisme dans la ville d'Azeffoun, à 60 kilomètres au nord-est de Tizi Ouzou.

La procession s'est ébranlée à 10 heures, devant la mairie, avant se diriger vers le siège de la daïra. Parmi les marcheurs figuraient des membres de la famille de Ramdane Hamadou (originaire d'Ait Oumalou, daira de Tizi Rached), l'un des trois policiers assassinés mardi dernier, par des terroristes.

Des banderoles sur les quelles on pouvait lire, entre autres, " Halte au terrorisme" et "Oui, à la vigilance citoyenne" ont été déployées par les manifestants.

Ainsi, au devant de la foule, nous avons également remarqué des marcheurs brandissant des portraits des victimes de l'attaque terroriste de Mardi dernier. La marche s'est poursuivie, dans le calme jusqu'au siège de la daïra où des citoyens ont pris la parole pour dénoncer le terrorisme et condamner les attentats ayant ciblé leurs localités.

Les marcheurs se sont ensuite dispersés dans le calme. La grève générale initiée comme action d'accompagnement à la marche a été également largement suivie.

Source : El Watan / vu le 11/08/2013

Ville d'Azeffoun

Rédigé par Hamid TAIATI

Publié dans #Nouvelles d'Azeffoun

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

adine arebe 11/08/2013 22:37

la on doi sérieusement poser la questions qui tue en kabylie????????une personne qui a vue la cène ci horiblle

adine arebe 11/08/2013 22:37

la on doi sérieusement poser la questions qui tue en kabylie????????une personne qui a vue la cène ci horiblle