Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azeffoun... la coquette
  • Azeffoun... la coquette
  • : Azeffoun, cette petite ville littorale de kabylie, connue pour la beauté de ses paysages et la sympathie de ses habitants, Azeffoun est aussi connue à travers ses enfant artistes et écrivains qui on beaucoup donner à la culture algériènne.
  • Contact

Recherche

20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 11:06
Tous les moyens sont mis pour la réussite de la prochaine saison estivale.

Les différentes plages réparties à travers les communes d’Azeffoun et de Tigzirt n’attendent que les estivants. Les prémices du retour du tourisme balnéaire ont été ressenties la saison écoulée. Une nette amélioration aura été constatée par les milliers d’estivants ayant afflué vers le littoral de Tizi Ouzou.

Aujourd’hui, les conditions ont changé. La sécurité s’est réinstallée. Ce littoral déserté, des années durant en raison du terrorisme sévissant dans la région, commence à présent à respirer. L’estivant aura l’embarras du choix.
A Azeffoun, les plages du Petit Paradis, plage Centre, le Caroubier et Sidi Khelifa sont les joyaux et le patrimoine de la région. A Tigzirt, ce sont la Grande plage, Tassalast et Feraoun plus loin vers Iflissen qui ont été la destination privilégiée des touristes nationaux et étrangers. Pour agrémenter ce paysage envoûtant, un patrimoine archéologique de la région. A quelques mètres des plages de Tigzirt, les vestiges d’Iomniom datant de l’antique Rome défient toujours les siècles et l’usure du temps. Le souvenir du gouverneur romain d’origine berbère, Septime Sévère, qui a transformé un casernement pour en faire une cité de civilisation, est encore présent. Pour la réussite de cette saison, les pouvoirs publics ont mobilisé, tous les moyens dont dispose la wilaya, notamment la réfection du réseau routier. Pour ce faire, une enveloppe financière de 460 millions de dinars a été allouée l’année passée. Au niveau de la DAS (direction de l’action sociale), le coup de starter est donné à l’opération Blanche Algérie pour s’occuper du nettoyage des plages.
A cet effet, un budget de 4,9 millions de dinars a été débloqué, pour permettre aux équipes activant dans le cadre de cette opération de se déployer. Parallèlement au nettoyage, la direction de la santé et de la population compte assurer les conditions d’hygiène pour prévenir tout risque de maladie. A cet effet, une batterie d’actions est mise en application. Tout d’abord, des équipes de surveillance épidémiologique seront à l’affût de tout danger. En outre, le contrôle de la qualité bactériologique lié à l’hygiène et la sécurité alimentaires est renforcé. Des brigades veilleront à la sécurité des estivants dans les restaurants ainsi qu’au renforcement de l’expertise de l’eau potable.
Enfin, la direction de la Protection civile est d’ores et déjà sur le qui-vive. La surveillance des plages sera assurée par une équipe de 45 professionnels et 7 plongeurs autonomes en plus des 364 surveillants saisonniers. Pour plus de vigilance quant à la sécurité des estivants, les présidents d’APC des communes côtières sont appelés à lancer des avis de recrutement d’agents supplémentaires. Le tourisme balnéaire est aussi une opportunité pour lancer d’autres segments touristiques. La culture et l’artisanat représentent des créneaux indispensables pour la relance de ce secteur. Du côté de la direction de la culture, l’animation de la saison estivale, a eu la part du lion dans la répartition budgétaire en bénéficiant d’une enveloppe de 5,176 millions de dinars. Des veillées artistiques, des animations pour enfants, des concours culturels ainsi que des démonstrations picturales seront au programme sur toutes les plages. Le transport des estivants, quant à lui, verra une augmentation de la desserte qui était en 2008 de 24.510 sièges pour 1634 autorisations de transport. Sur un autre volet, la direction de la petite et moyenne entreprise et de l’artisanat compte occuper le terrain pour plusieurs objectifs. Ainsi, Tigzirt abritera du 2 au 7 juin, la Semaine de l’artisanat. Vers la fin du même mois, la région de Maâtkas organisera sa fête de la poterie. Parallèlement, Tadmaït accueillera du 30 juin au 5 juillet, une semaine dédiée aux métiers ancestraux et aux activités de son terroir. Les estivants qui auront choisi la ville d’Azeffoun profiteront de leur séjour pour découvrir une autre manifestation du genre et ce, du 9 au 14 juillet. A Frikat dans la région de Draâ El Mizan, c’est la deuxième édition de la fête du couscous qui égayera les visiteurs à partir du 13 juillet. Le mois d’août, quant à lui, sera animé par le bijou de Béni Yenni et la fête du tapis des Aït Hichem.

Source : Kamel BOUDJADI / L'expression

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bebeto 30/06/2013 14:26

bsr

al 20/05/2009 17:44

Bonjour,Que de bonnes nouvelles en somme! tant mieux, pourvu que ça dure.

Hamid 21/05/2009 16:50


Inchallah y en aura d'autres