Deux médecins privés pour toute la daïra

Publié le 25 Octobre 2007

Au moment où la couverture sanitaire refait surface à travers les nouvelles dispositions du secteur, la santé rurale dans la daïra d’Azeffoun souffre d’un manque flagrant de médecins privés.

Le nombre de ces praticiens de santé est en nette régression qui, fatalement, amènera à leur disparition de la région. Si l’absence de spécialistes, en dehors de quelques-uns relevant du secteur public, est un fait avéré dans la circonscription, il est clair que le nombre de médecins généralistes du secteur privé n’en est pas mieux loti. En effet, l’on n’ a recensé que deux médecins et trois dentistes installés au chef-lieu de la daïra. Un chiffre certes dérisoire mais acceptable comparativement aux autres communes d’Azeffoun comme Aït Chafaâ, Akerrou et Aghribs où l’inexistence de ces praticiens se fait cruellement ressentir auprès de la population. Deux médecins donc pour toute la daïra est aberrant quand on connaît leur rôle d’adjuvant dans la couverture sanitaire auprès du secteur public. Il est certain que les centres de santé de ces localités compensent un tant soit peu le manque constaté dans ce domaine , encore faut-il qu’ils aient les moyens nécessaires pour le faire, mais l’on est loin des attentes de la population qui, pour ce faire, a recours au déplacement vers Azazga. Indéniablement, ce corps médical par la stabilité de ses patients contribue énormément dans le dépistage et la prévention de certaines maladies, du fait d’abord d’un suivi médical par la constitution de dossiers aux patients ensuite en étant simplement des médecins de famille. Et comme il fallait s’y attendre, le nombre de pharmacies est aussi réduit et mal réparti, car c’est naturellement qu’elles suivent l’implantation de ces derniers. La population, quant à elle, s’interroge sur le pourquoi de cette désertion qu’elle impute beaucoup plus au manque de médecins qu’à des raisons commerciales.

 
Source: F. B. LeSoir d'Algérie

Rédigé par Hamid

Publié dans #Nouvelles d'Azeffoun

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

seddik 06/11/2007 22:50

Re salut.Un autre commentaire concernant votre article sur une frange soit disant supporters de l'E.S.Azeffoun, car en réalité c'est le contraire. puisque derièrre tout ça il y a une volonté de briser, de saboter, de casser l'unique club fare d'Azeffoun. Comment explique-tu tout cette réaction au moment où le club mène (3-0). si ce n'est pas de la jalousie, la haine envers l'equipe dérigeante ainsi que les joueurs tallentueux. on aime tous Azeffoun, on veut tous voir Azeffoun dans le zinith mais on ne revendique pas avec pièrres. l'accession demande des moyens humains (joueurs de haut niveau), de moment qu'ils gagnent (les joueurs), nous sommes tous derièrre eux.

Hamid 07/11/2007 18:00

Je suis tout à fait d'accord avec toi Yacine concernant la qualité des joueurs recrutés, d'ailleurs j'ai pas dit le contraire dans l'article, sauf que je crois qu'il faudrai penser aux jeunes de la région et leurs devenir, ils ont que le sport comme loisir, comme tout les algériens d'ailleurs, et puis leur réaction au premier match du championat en jetant des projectiles sur le terrian serrait à mon avis une simple expression de leur mécontantement et non pas dans l'intention de saboter l'équipe (sauf s'il sont manipuler). En revanche, si ont les privent de ce qu'ils aiment, ils vont finir par suivre de movais chemins... tu connait aussi bien que moi les problèmes de drogue !!! ces jeunes il faut les récupérer et les integrer dans la vie sociale, pourquoi ne pas leur trouver des activités dans le cadre de l'association Rusazus, ça serrai une très bonne initiative. Je copmte sur toi et tout les membres de l'association.  
Vive Azeffoun et Bon vent pour l'ESA

seddik 06/11/2007 22:31

Salut Hamid.Juste une petite remarque concernant l'entête :Rusazus s'écrit avec S pas par un Z. Ce nom est un nom composé :Rus signifié : grand, Azus : Cap le tout donne Rusazus : Un grand cap.Dans l'espoir que cette remarque soit prise en considération.Salutations amicales les plus courtoises.A la prochaine correspondance.S.Y président de l'association culturelle "Rusazus"

seddik 06/11/2007 22:24

Salut hamid !Juste pour vous faire un petit commentaire concernant l'article de Boudjemaâ Ferhati ayant le titre "Deux médecins privés pour toute la daïra" que vous avez inseré dans votre site. Une vérité, mais amère, en comparant Azeffoun à d'autres daïrates de la wilaya de Tizi-Ouzou.