Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azeffoun... la coquette
  • Azeffoun... la coquette
  • : Azeffoun, cette petite ville littorale de kabylie, connue pour la beauté de ses paysages et la sympathie de ses habitants, Azeffoun est aussi connue à travers ses enfant artistes et écrivains qui on beaucoup donner à la culture algériènne.
  • Contact

Recherche

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 11:14

Les villageois de Achouba, dans la commune d’Azeffoun, 70 km au nord de Tizi Ouzou ont organisé une grande cérémonie pour commémorer le 44e anniversaire du bombardement par l’armée française de leur village. 

470745 375420899188543 114078637 o-copie-1

Photo: http://www.facebook.com/med.kadi.breezy

À cette occasion, une stèle comportant les noms des 45 martyrs de ce village tombés au champ d’honneur pendant les 7 ans de la guerre de Libération nationale à été inaugurée. 
Cela en présence des autorités locales civiles et militaires, ainsi qu’un grand nombre de moudjahidine de la Wilaya III historique. Notons également la présence du général en retraite, Mohamed Touati qui est natif de ce village, du comédien bien connu Saïd Hilmi ainsi qu’un grand nombre d’autres invités.  Les moudjahidine qui ont pris la parole ont rappelé à l’assistance le rôle important qu’a joué, pendant la guerre de Libération nationale, ce village perché sur les hauteurs d’Azeffoun. De grandes figures ayant prit part à cette guerre ont fait le passage par ce village, tels Krim Belkacem et Amar Ouamrane. Les intervenants ayant pris la parole ont également raconté quelques épisodes ayant marqué cette région. Mais le plus marquant, c’est ce triste épisode de l’histoire de ce village survenu un certain 11 juin 1958. 
L’aviation de l’armée française a lancé ses obus mortels sur la population civile du village Achouba faisant 13 morts. Les victimes de ce raid aérien sont en majorité des femmes et des enfants. Cette opération de représailles de l’armée française fait suite à l’embuscade tendue par les moudjahidine au lieudit Mechta où une section de soldats français a été accrochée par les moudjahidine. Les combattants de l’ALN se sont réfugiés au village Achouba après cette opération. Suite à cet évènement, ce village fut déclaré zone interdite par les autorités coloniales.

Source: Arezki Ibersiene / Liberté

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nabil 16/03/2013 01:52


Bonjour,


La colonisation francaise restera graver dans nos esprits