Azeffoun a convoqué les siens...

Publié le 15 Mars 2007

Une Semaine culturelle a eu lieu au centre culturel Tahar-Djaout du 15 au 20 juillet. Initiative fort louable que celle prise par l'APC d'Azeffoun, en collaboration avec les associations de la même localité en organisant une semaine culturelle au centre culturel "Tahar Djaout" du 15 au 20 du mois passé en guise d'hommage et d'évocation à la panoplie d'artistes - tout art confondu - issus de la région.

Au long de toute une semaine, l'ex Port Gueydon a vécu dans une atmosphère festive. Un riche programme a été prévu en effet au grand bonheur des estivants notamment ceux qui viennent d'ailleurs : visites guidées aux différents sites de la région : Ruines romaines au centre d'Azeffoun, aux villages Oulkhou, Ait Rehouna, aux demeures de certains artistes à Ighil Mahni (H'nifa), à Ait Ouchène (Mohamed Issiakhem et Mohamed Iguerbouchène), en plus d'une chorale, de récitals poétiques, de représentations théâtrales et des conférences animées par Rachid Mokhtari, Abdelkader Bendaâmache et Boualem Aïssaoui.

Au cours de la manifestation, une exposition est tenue au hall du centre culturel : coupures de journaux, photos, retraçant la vie et l'œuvre de la diva, femme à la vie stellaire de la chanson kabyle, du célèbre compositeur Mohamed Iguerbouchène, de l'illustre peintre M'hammed Issiakhem et de l'intellectuel polyvalent, poète et écrivain journaliste, Tahar Djaout.
Par ailleurs, une exposition de peinture, première du genre par son montage effectué sur micro-ordinateur, de tous les portraits des... 98 artistes que le giron du mont Tamgout a bercés, réalisé par Mohamed Belghanem, un autre artiste natif de la région. Les festivités ont été clôturées par un grand gala artistique animé par une pléiade d'artistes, entre autres Ouazib Mohand Ameziane, Ali Irsane, Ali Ideflawen...

A l'entrée du centre culturel, est accroché un tableau jumelant les portraits de Tahar Djaout, Hadj M'hammed El-Anka et Lounès Matoub. Chacun d'eux souhaitant la bienvenue aux visiteurs par un air qui lui est propre : le premier par son sourire légendaire, le cheikh par un humble trait d'humilité et l'invité d'honneur, Matoub Lounès, qui a fini par mériter sa place au sein du giron de la famille en montant au podium de l'immortalité, par son air pensif.

En l'espace d'une semaine, l'ombre des enfants prodiges de la région a plané dans le ciel; de Mohamed Iguerbouchène, Rouiched, El-Anka à Mohamed Fellag, Mohamed Akham, Said et Mohamed Hilmi, en passant par Mustapha Badie, Mohamed Ifticène et tous les autres. "Répondant" à la convocation, ils étaient là... tous présents.

Mercredi 02 Août 2006

 Ahmed Kessi

IZURAN

Rédigé par Hamid

Publié dans #Azeffoun et son histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nadia 15/08/2007 18:09

Merci beaucoup Hamid pour le lien!!!! C'est trés sympa! ( t'étais pas obligé lol)
Allez bonne continuation pour ton blog et à bientôt!
SALAM!
nadia.

nadia 13/08/2007 19:33

Salam Hamid, tout d'abord je te remercie pour ton passage sur mon blog, ton comm m'a fait trés plaisir...
J'ai regardé le tien il est vraiment pas mal, et surtout bien complet, je te félicite également! (D'ailleurs je te mets un lien dans mon blog sur l'article d'Azzefoun...)
Voilà, bonne fin de journée à toi.
A bientôt!

Hamid 14/08/2007 14:54

Salam Nadia.
merci pour ton passage sur mon blog et pour le liens que t'a mis... j'ai fait pareil pour toi, donc j'ai mis un lien pour ton blog...
bonne continuation !
amicalement.