Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azeffoun... la coquette
  • Azeffoun... la coquette
  • : Azeffoun, cette petite ville littorale de kabylie, connue pour la beauté de ses paysages et la sympathie de ses habitants, Azeffoun est aussi connue à travers ses enfant artistes et écrivains qui on beaucoup donner à la culture algériènne.
  • Contact

Recherche

13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 13:30

Réunion des membres de la délégation au siège de la Daïra d'Azeffoun

 

Une importante délégation de l’Assemblée Populaire de la wilaya de Tizi Ouzou conduite par son président Mohamed Ikarbane accompagné du président de la commission Aménagement du territoire, du Développement local et du Tourisme, Mohand Akli Aoudj, du président de la commission Culture, Sport et Jeunesse, Belabbas Mahfoud, et des membres de l’exécutif de wilaya a effectué, le 8 juillet dernier, une visite de travail et d’inspection dans la daira d’Azeffoun à l’effet de superviser sur le terrain les différents projets inscrits ou en voie de réalisation.
C’est une première dans les annales de l’Assemblée populaire de wilaya pour avoir initié cette sortie dans le but de s’enquérir de l’état des lieux des projets de wilaya.
Avant d’entamer son périple, une réunion s’est tenue au siège de la daira en présence des autorités locales où des explications ont été données par le directeur de l’Hydraulique, M. Abbas, sur le projet du futur barrage situé à l’amont du port érigé sur l’oued Sidi Khelifa, ce dernier sera interconnecté au barrage de Taksebt et sera priorisé pour l’année 2010 selon l’orateur. Puis, la parole est donnée au représentant du BET YBACO qui a présenté l’étude de protection des villes de oued Tifrest contre les crues.


Ville nouvelle de Tifrest (Azeffoun)


C’est à la Ville Nouvelle de Tifrest que la délégation a fait sa première halte où des explications leur a été données par le BET ADS Progress chargé de l’étude et du suivi du projet. Dans cette Ville nouvelle, le nombre total de programme de projets en voie de réalisation est de 1648 dont 1019 logements LSP, 582 logements sociaux locatifs et 47 logements aides (pépinière). Prenant la parole, le P/APW a insisté sur la réalisation d’une voie d’accès sur le long de l’oued et la voie d’évitement (rocade d’Azeffoun) ainsi que l’éradication des habitats précaires de 3 cités à savoircité rurale Imouloun, Mlata et cité du port. Parmi les équipements d’accompagnement mis en place dans cette Ville Nouvelle de Tifrest, l’hôpital visité est en voie de finalisation dont l’infrastructure s’étale sur 7200 m2 a été achevée presque à 100 %, ce que les membres de la délégation ont constaté de visu. Même si les équipements nécessaires pour sa mise en service sont déjà acquis, comme l’a souligné son directeur, il reste le problème de glissement de terrain du aux terres d’apport et qui nécessite un mur dont les travaux de confortement ne peuvent dépasser 2 mois, selon l’orateur. Cet établissement hospitalier financié par le Fonds séoudien de développement d’une capacité totale d’accueil atteindra 109 lits recevra 4 spécialités dont la gynécologie et obstétrique avec un service néonatale, pédiatrie, chirurgie et médecine générale.
Autre projet qui a attiré l’attention des membres de l’APW c’est la ferme aquacole, première du genre à l’échelle nationale, installée sur un site de 3 ha dont le projet a démarré en 2004, commence déjà à commercialiser son produit depuis le mois de juin passé en employant 47 salariés. Le poisson produit est la dorade et loup de mer dont la production a atteint 1200 tonnes, dépassant ainsi l’objectif initial qui était de 1000 tonnes, selon le responsable de la ferme, Djeladj Larbi, qui déclare être les seuls à payer les taxes en aquaculture dans le bassin méditerranéen. «moi-même, dira-t-il, j’ai payé 16 000 000.00DA. Mais si on supprime ces taxes, explique-t-il, nous pouvons concurrencer le prix de la viande et volaille».
Ensuite, la délégation a visité d’autres sites à savoir celui de la station d’épuration d’Azeffoun qui est en activité ainsi que le fameux projet thermoélectrique qui tarde à voir le jour à cause, semble-t-il, d’un problème de terrain. Sur ce, le P/APW avertit que «nous n’accepterons pas à ce qu’il soit (le projet) délocalisé vers d’autres régions». Cette station d’une capacité de 300 MW devrait être installée sur un terrain de 40 ha et permettra de doter tout le littoral d’une ligne électrique avec la création de 400 emplois directs.
Puis la Zone d’activités d’Azeffoun dont la surface totale est de 11 ha avec 77 lots dont 4 projets seulement sont en activité, la délégation a constaté que cette zone a été déviée de sa vocation initiale par quelques acquéreurs de terrain qui ont construit des villas sur le site. Sur ce, le P/APW dira «ce n’est pas normal que l’Etat finance et viabilise une zone d’activité pour se retrouver dans une zone de villas», en interpellant la SOGI afin de saisir la justice pour annuler les attributions et récupérer les terrains en question.
Le port d’Azeffoun n’a pas été oublié dans cette visite. Sur place la délégation s’est entretenue avec le directeur général de la société gestion des ports de pêche qui a indiqué à la délégation de l’APW que ce port est destiné uniquement pour la pêche. Sur quoi, le P/APW répondra en disant «je suis déçu d’entendre cela car, en 1990 déjà, l’APW l’avait inscrit comme port de commerce». Nous avons appris à cette occasion qu’un projet de construction navale dans ce site sera réalisé par un investisseur algéro-coréen et va générer 200 emplois.
Après avoir visité les travaux d’aménagements des plages d’Azeffoun et d’Ait Chafâa, la délégation s’est ensuite dirigée vers le site dégagé pour la ZEST de Sidi Khelifa sur 690 ha dont le projet date de 2001, la plus grande ZEST à l’échelle nationale. La délégation de l’APW a constaté sur place qu’à ce jour rien n’a été fait. Selon les explications données, «c’est l’ANDT qui bloque le projet» estiment les membres, P/APW présents.
Dernière escale du périplecommune d’Aghribs. Là, la délégation s’est rendue sur le site qui devait abriter le centre de formation et de détente pour les équipes nationales dont le montant dégagé pour les études est de 5 milliards sur une superficie totale de 15 ha. Mais à la surprise générale, les deux représentants envoyés par le DJS pour faire la présentation du projet sont venus avec une fiche technique qui n’a rien à voir avec le projet lui-même. Ce que déplore le P/APW qui déclare que «le DJS n’a pas jugé utile de venir présenter la fiche technique pour un centre sportif comme celui-là, nous prenons acte».
D’après les explications données par les membres de l’APW, le choix de terrain est déjà fait en 2008, le projet a été présenté au ministère de tutelle qui l’a validé en dégageant une somme de 5 milliards de centimes pour les études. A noter que le choix a été porté sur le site d’Aghribs parmi 5 wilayas qui ont concourues pour abriter ce projet d’envergure nationale.
A la fin de ce périple, le P/APW qui apparait satisfait de la sortie déclare à la presse qui l’a accompagnée «de mon point de vue, cette visite est une première en se déplaçant avec l’administration pour s’enquérir des projets inscrits ou en voie de réalisation».

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Hamid - dans Extra
commenter cet article

commentaires