SONNET D’AZEFFOUN

Publié le 20 Avril 2009

Par: Ali-BOUDJELIL PEM de Français au CEM B7 AZEFFOUN


La mer d’hiver gonfle ses vagues insoumises,
Cortège sinistre  et véhémente rumeur…
Les nuits sont douteuses et les aubes indécises.
Un soleil hâtif console un ciel pleureur ;
 
Et dans ses violents ressacs, la lame fougueuse
Vomit sa rancoeur sur le rivage esseulé;
L’âme égarée s’enivre de la mousse houleuse
Et les sanglots du vent s’égrènent aux volets.
 
Dans le port, des yeux hagards suivent la furie,
Les barques frémissent prés des quais attendris
Et le ciel est lugubre au cri des mouettes.
 
La mer d’automne, allègre,  écume seule le vide
Que des amours ont creusé près des eaux limpides
Et dont fuse un chant doux que savoure un Poète.

A.BOUDJELIL

Source : http://www.cemb7azeffoun.fr.gd/AZEFFOUN-.htm

Ps : Un sonnet (de l'italien sonnetto ou sonetto aujourd'hui) est une forme de poème comportant quatorze vers dont la répartition typographique peut varier — deux quatrains et deux tercets ou un seul sizain final par exemple — et dont le schéma des rimes varie également, soit librement soit en suivant des dispositions régulières. La longueur du vers n'est pas fixe en français.

Rédigé par Hamid

Publié dans #Extra

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Votre style est assez imagé. -Utilise-t-on la capitale « pour mettre en valeur? J’émets ce palindrome: non. Par ailleurs, et dont fuse un chant qu’un poète savoure, c’est plus élégant. Au final, vos ABAB CDCD vous font défaut, cher monsieur.

L’âme du rustre aurait, dit-on, fort à gagner
Si des pierres de lune abondaient son panier
Pour qu’un air de douceur et de délicatesse,
Un peu d’imaginaire, un soupçon de tendresse,
Arrivent à tempérer ses mâles sentiments
Accrochant quelques fleurs à ses noirs vestiments.
L’âme du rustre alors, en courtisant la lune
Verrait s’élever l’un jusqu’aux nimbes de l’une.
L’âme du rustre aurait, dit-on, fort à gagner
Si l’esprit d’une fille venait l’accompagner.




Révérencieusement,
A.Kamel
Répondre
I
Très joli poème. (Calme, sérénité et romantisme sont les qualités des gens de la mer).
Répondre