Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azeffoun... la coquette
  • Azeffoun... la coquette
  • : Azeffoun, cette petite ville littorale de kabylie, connue pour la beauté de ses paysages et la sympathie de ses habitants, Azeffoun est aussi connue à travers ses enfant artistes et écrivains qui on beaucoup donner à la culture algériènne.
  • Contact

Recherche

6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 23:51
“Du provisoire qui dure et précarité infernale”

Un bidonville situé à l’entrée du centre-ville faisant partie d’un héritage colonial ; ce dernier a servi  comme centre de concentration et de détention.

Après l’indépendance il est mis à la disposition de la commune pour héberger des familles des villages limitrophes victimes des inondations de 1973.

Depuis, des promesses pour une éventuelle amélioration des conditions de vie ne cessent d’être réclamées par les résidants. Ils logent dans des abris de fortune en termites dans des conditions précaires, mais voilà des générations se succèdent sans qu’ils y gouttent à la moindre amélioration, puisque leur situation n’a cessé de se dégrader de plus en plus à cause de la démographie.

Les années passent, de plus en plus, les problèmes apparaissent et s’accumulent. La ville a été le théâtre des inondations de 2001 puis celle de 2004 qui ont fait apparaître la misère et les souffrances qui étaient leur quotidien puisque à chaque arrivée des pluies l’oued déborde.

Depuis, la cité est déclarée officiellement sinistrée et un plan de recasement lui a été réservé et les heureux résidants croient vraiment à une lueur d’espoir. Une assiette a été dégagée, des aides à la CNC ont été décrochées et le projet a enfin vu le jour en 2005.

Les travaux ont débuté et ceux du parachèvement sont laissés à la charge des citoyens défavorisés qui sont aujourd’hui dans le pétrin.

Un résidant nous déclare ; “Aujourd’hui, nous vivons dans un éternel chantier et le pire  est que nous ne sommes pas raccordés à un réseau d’AEP, l’éclairage n’est guère d’actualité, l’accès non goudronné et la boue submergent ainsi la route qui s’affaisse à chaque averse, ce qui prive nos enfants pour se rendre à l’école”. Un autre ajoute : “Nous avons fui le problème et nous nous retrouvons dans le pétrin, si les actes nous ont été délivrés beaucoup d’entre nous, opterons pour un crédit Cnep ou bancaire afin de procéder à l’achèvement de nos travaux”. Une procédure a été entamée auprès de deux administrations, celles de l’Agence foncière de Tigzirt et la Conservation foncière de la même localité. Parmi les habitants on dénombre, ceux qui se sont vus s’acquitter des frais d’établissements d’acte, mais rien n’a été fait ou établi et les lenteurs administratives commencent vraiment à être lourdes et pesantes, puisqu’elles bloquent toutes les ambitions des résidants des lieux. Un  jeune de cette cité nous dira : “Je suis né dans la précarité et j’ai vraiment peur de mourir dans la précarité dans cette soi-disant nouvelle cité”. “Nos revendications ont été transmises jusqu’aux hautes instances et nous disposons de photocopies le P/APC, le chef de daïra, les instances des wilayas sont tous au courant de notre perpétuel problème”. Y aura-t-il des solutions afin d’apaiser les souffrances de ces familles qui ont été toujours les éternelles victimes d’une précarité qui les rongent ?

Source : Sahnoune Karim/ La depêche de kabylie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

said 04/04/2009 13:07

le cri se poursuit on a ralle bolle de voir les memes tetes bornés qui interviennent pour ne rien faire helas notre daira tjr trahit  est bien bien envahit par des enmerdeurs  ! dans tous les sens le developpement local est en detresse et tres en retard à azzefoun ou on est l'etat absente tjr on a des vacanciers à azefoun qui remplissent leur poches pour investir encore de l'argent ...et oui  le vrai investissemtn l'argent pourri pour terminer leur villa à ain elbenian  pas vrai mr chef daira d'azzefoun  actuel  ? et  oui  le  faux orannais  le constantinois le riche de ain turk  fait ravage encore ici  vaut mieux ...mr bouhit  faut aller  gerer ton petit commerce àilleur à ain turk ou irer à ta mal gestion de l'hopital d'oran en fait  j'ai oublié notre chef daira actuel un vrai  entrepreneur ..notoir  mes salutations mr le chef daira  said  azzefoun

said 04/04/2009 13:06

le cri se poursuit on a ralle bolle de voir les memes tetes bornés qui interviennent pour ne rien faire helas notre daira tjr trahit  est bien bien envahit par des enmerdeurs  ! dans tous les sens le developpement local est en detresse et tres en retard à azzefoun ou on est l'etat absente tjr on a des vacanciers à azefoun qui remplissent leur poches pour investir encore de l'argent ...et oui  le vrai investissemtn l'argent pourri pour terminer leur villa à ain elbenian  pas vrai mr chef daira d'azzefoun  actuel  ? et  oui  le  faux orannais  le constantinois le riche de ain turk  fait ravage encore ici  vaut mieux ...mr bouhit  faut aller  gerer ton petit commerce àilleur à ain turk ou irer à ta mal gestion de l'hopital d'oran en fait  j'ai oublié notre chef daira actuel un vrai  entrepreneur ..notoir  mes salutations mr le chef daira  said  azzefoun