La vente de poisson réglementée

Publié le 23 Octobre 2008


Les communes et daïras de la wilaya de Tizi Ouzou sont désormais sommées de se doter de sites «appropriés» pour la vente de poisson.


Selon une correspondance qui leur a été adressée en ce sens par la direction de la pêche et des ressources halieutiques. L’opportunité de la création de ces espaces est imposée par l’inadéquation des sites actuels servant de vente de poisson, denrée hautement périssable, dépourvus des conditions les plus élémentaires d’hygiène et faisant encourir un réel danger à la santé des consommateurs, a souligné le responsable du secteur, en déplorant les conditions de vente de poisson généralement observées, dans des charrettes ambulantes inadaptées ou des caisses impropres, posées à même les trottoirs. La directive qui vise à mettre un terme à cette situation, préjudiciable tant pour la santé que pour l’environnement, recommande de réhabiliter la mission des bureaux d’hygiène communaux en matière de contrôle, ainsi que le rôle incombant aux services de l’inspection vétérinaire. La wilaya de Tizi-Ouzou a produit durant ces 5 dernières années, une moyenne de 5361,45 tonnes de poissons/an (toutes espèces confondues), au niveau de ses deux ports: Tigzirt et Azeffoun notamment, selon la direction de la pêche. Ces prises se répartissent à raison de 262 tonnes pour le poisson blanc, 807 tonnes pour le poisson bleu et 114 tonnes pour les crustacés et autres fruits de mer, est-il précisé à la direction de la pêche et des ressources halieutiques.

Source: L'expression

Rédigé par Hamid

Publié dans #Nouvelles d'Azeffoun

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article